Pourquoi l’enfant TDAh a difficile à se mettre au travail?

Classé dans : l'aider, le comprendre | 3

Aujourd’hui, je réponds à la question de Sarah qui dit:

“Actuellement nous vivons une situation difficile avec l’enseignante de mon fils de 7 ans. Celle-ci ne veut pas reconnaître son TDA, estimant que ce n’est qu’une invention de parents qui veulent excuser leur enfant distrait. Auriez-vous un article soulignant la difficulté que peut avoir un enfant atteint d’un TDA/H à se mettre directement au travail comme les autres ?  “

C’est effectivement une particularité typique de l’enfant TDAh qui est trop souvent mal comprise et mal interprétée.

Généralement, elle est plutôt considérée comme de la paresse ou de la mauvaise foi de la part de l’enfant alors que c’est bien autre chose.

Le manque de motivation

Que ce soit dû à un manque de dopamine ou autre problème neurologique, je constate surtout que mon enfant et mes élèves TDAh ont du mal à se mettre à la tâche lorsqu’ils ne sont pas du tout motivés!

Alors que faire?

D’abord, comprendre ce qui se passe chez l’enfant TDAh

Pour cela, je vous donne une analogie, une image;

Imaginez que votre enfant soit dans une piscine profonde et ne sache pas nager et qu’ Il soit en train de se débattre parce qu’il ne sait pas comment faire pour atteindre le bord. Que ferez-vous?

– Vous fâcher sur lui ?

– Le repêcher immédiatement?

– Ou lui donner une bouée et les conseils nécessaires pour qu’il se débrouille seul ?

En se fâchant, vous amplifierez son anxiété et il y a peu de chance que cela l’aide vraiment.

En le repêchant, il sera content sur le moment mais il ne saura toujours pas nager demain et en plus, cela le conforte dans la croyance qu’il n’est pas capable d’y arriver seul.

En lui donnant une bouée, vous le rassurez. Et ce n’est qu’une fois rassuré qu’il pourra commencer à se concentrer sur les mouvements qui l’aideront à avancer.

 

L’inconnu déclenche l’anxiété chez l’enfant TDAh

Pour le travail, c’est pareil. Lorsque l’enfant TDAh est face à une nouvelle matière, au lieu de se concentrer et chercher les ressources en lui pour répondre à ce qui lui est demandé comme le font les enfants “normaux”, l’enfant TDAh va sentir l’anxiété l’envahir et son manque de confiance en lui va prendre le dessus.

Dans le meilleur des cas, il vous dira qu’il ne comprend rien.

Mais le plus souvent, il va fuir le problème

– soit en s’agitant ou en faisant le clown

– soit en restant paralysé avec son stylo en main

– soit en se mettant à dessiner des graffitis partout ou en déchiquetant sa gomme et ses crayons.

Bref, il fera tout sauf son devoir.

Si nous nous fâchons sur lui, au lieu de réussir à mettre le moteur en marche, nous risquons de le caler complètement.

Si nous faisons son devoir à sa place, et je connais beaucoup de  parents qui le font, nous soulageons l’enfant momentanément  mais que fera-t-il à l’interrogation? Comment parviendra-t-il à comprendre la suite de la matière sans avoir assimilé celle-ci?

Si nous nous asseyons près de lui , notre présence va le rassurer.

 

Pourquoi mon enfant TDAh a du mal à se mettre au travail?credit photo: You can more-fotolia .com

Soyons sa bouée

Ensuite, une fois rassuré, demandons-lui de lire l’exercice à haute voix. Le fait d’utiliser le canal auditif l’aidera à se focaliser sur ce qui lui est demandé et l’obligera à tout lire sans zapper la moitié ou uniquement survoler la question. Et rien que ça peut déjà faire le déclic dans sa tête ou l’encourager à s’y mettre.

S’il bute sur un mot, demandons-lui de consulter le dictionnaire ou d’aller voir dans son cahier. A chaque étape, comme un guide, soyons là pour lui indiquer le chemin suivant lorsqu’il en a besoin.

Mais attention à l’excès contraire

Ne nous assoyons pas systématiquement près de lui dès le début de ses devoirs. Encourageons-le à devenir autonome. Sinon, nous le confortons dans la croyance qu’il ne peut pas se débrouiller sans sa bouée. Et le jour où il se retrouvera seul face au problème, l’anxiété sera à nouveau au rendez-vous.

Tout est une question d’équilibre, comme toujours.

 

Voilà, si cet article vous plait, merci de le partager sur les réseaux sociaux et d’en faire profiter vos amis.

Pensez aussi  à donner vos impressions dans les commentaires ci-dessous.

A très bientôt

 

Vous souhaitez vivre plus zen avec votre enfant TDAh ?

Découvrez les clés indispensables à son épanouissement

en téléchargeant gratuitement mes PDF

    "  7 conseils pour vivre sereinement avec votre enfant TDAh"

"Quelle école pour nos enfants TDAh?paperbackstack_550x498(1)binderlayingopen_550x634

je hais les spams, votre adresse ne sera jamais cédée ni revendue à un tiers
Recherches utilisées pour trouver cet articledifficulte pour se mettre au travail,enfant 7 ans ne se concentre pas face exercices difficiles

3 Responses

  1. Lyne Côu

    Merci, cet article me sera très utile!!! Suite à la lecture de cet article, comment je fais pour partager sur Facebook? Je veux outiller mes proches!!!

  2. Valérie Michiels

    Merci de partager l’info, Lyne . Les boutons de partage sont à présent installés sur le blog en fin d’article, c’est gentil de me l’avoir signalé.

Laissez un commentaire