Comment gérer le refus de travailler de mon enfant TDAh?

Classé dans : l'aider, notre histoire | 0

Aujourd’hui, je réponds à l’appel au secours de Florence.

“Mon fils refuse de travailler à l’école et fait tout pour perturber la classe. Que faire pour l’aider? Des gens me conseillent la ritaline et d’autres me mettent en garde. Je suis vraiment désespérée. Je pense qu’il doit être malheureux car il ne fait pas exprès. Il va finir par se faire éjecter par ses camarades et l’école..”

Concernant la ritaline, seul un neuropsychiatre peut le prescrire suite à une série de tests. Je suis ni psy, ni médecin, mais si vous voulez mon avis, je suis du côté de ceux qui mettent en garde. Pour moi, le médicament tel que la ritaline est un “cache-misère”,  au même titre que l’on donne des anti-dépresseurs aux personnes dépressives sans traiter le problème de fond, le “pourquoi dépriment-ils”.

En réalité, il faudrait traiter le problème sur plusieurs facettes: alimentaire, émotionnelle et environnementale.

Mais leur forte tendance à l’opposition aggrave la situation. A ce sujet, je vous relate mon histoire d’il y a quelques semaines seulement…

 

Insuffisant à l’évaluation

Il y a 15 jours, mon fils avait une évaluation en math sur les fractions. N’étant pas une matière facile, je l’avais suivi de près pour qu’il maitrise bien sa matière. Le soir de l’évaluation, il revient avec un  grand “I “ en rouge et qu’est-ce que je vois, il n’avait répondu qu’à une question et demie sur les cinq !!!

Je n’ai pas pu m’empêcher de me fâcher et de lui demander s’il pense vraiment réussir son année de cette façon. Il est parti se coucher tout penaud et moi, énervée. J’ai très mal dormi mais durant mon insomnie , je repensais à ces parents qui ont fait le choix conscient de ne pas ou ne plus mettre leur enfant à l’école ni de faire école à la maison. Si vous ne le connaissez pas, Il y a un très un beau film  sur le sujet: être et devenir de Clara Bellar. “Et si nous faisions le choix de ne pas scolariser nos enfants

Je repensais aussi à tous mes amis entrepreneurs ou musiciens qui ont une vie d’adulte brillante, passionnante, et prospère alors qu’ils n’ont pas terminé leurs études secondaires…Ils ont “slmplement” accroché avec passion dans un domaine et s’y sont donnés à fond, en cherchant bien souvent des professeurs et des mentors dans le secteur privé…

 

mon enfant TDAh refuse de travailler

 

Photo de contrastwerkstatt-Fotolia-Com

Tenir compte de leur tempérament d’opposition

Cette nuit-là, j’ai fait le choix de ne plus obliger mon fils à aller à l’école

Au petit matin, je ne me suis pas levée quand le réveil a sonné. Et quand à 7h40, mon fils est venu, paniqué, me dire que nous étions en retard pour l’école, je lui ai répondu que

  • Si lui n’avait pas envie de travailler, moi, je n’avais plus envie de me lever pour préparer son repas de midi et le conduire à l’école.
  • De toute façon, cela ne servait à rien d’aller à l’école en touriste pour perturber la classe.
  • Que l’école n’est pas une obligation.
  • Qu’il était tout à fait possible d’apprendre autrement.
  • Que pour moi, il ne devait plus aller à l’école.

Dans ma tête, j’avais validé le fait que mon fils arrête l’école et fasse son chemin autrement.

Et bien vous savez quoi, il a réagi à l’opposé!

“ Je veux absolument à l’école, je veux avoir un diplôme, je veux rester avec mes copains “

Depuis ce moment (faut voir combien de temps ça durera, mais bon, un jour à la fois), non seulement il travaille mais il a cartonné aux 2 dernières évaluations. Il avait même battu la 1ère de classe- qui croyait qu’il avait triché tellement c’était inhabituelSarcastique

 

Nos écoles ne sont pas adaptées aux enfants TDAh

Quand mon fils me dit:  l’école, ce n’est pas la vie, a-t-il vraiment tort?

Pour lui, une chaise, c’est une chaise électrique, autrement dit, un supplice.

Pour lui, écouter la prof sans même pouvoir tripoter à quelque chose, bouger sur sa chaise ou participer à la conversation, c’est un supplice.

Pour lui, travailler sans même pouvoir parler à son voisin et devoir rester dans sa bulle, c’est un supplice.

C’est ça la vie?

Là, nous sommes clairement dans un problème d’environnement qui le stresse et le déprime. Je ferai prochainement un article sur l’environnement scolaire idéal, où je donne notamment la parole aux enfants TDAh et à d’autres parents ou grands-parents.

A très bientôt!

Valérie

 

Et vous, quels conseils donneriez-vous à Florence qui est désespérée avec son enfant TDAh?

Merci de les partager dans les commentaires ci-dessous pour en faire profiter toute la communauté!

 

Vous souhaitez vivre plus zen avec votre enfant TDAh ?

Découvrez les clés indispensables à son épanouissement

en téléchargeant gratuitement mes livres

    "  7 conseils pour vivre sereinement avec votre enfant TDAh"

"Quelle école pour nos enfants TDAh?paperbackstack_550x498(1)binderlayingopen_550x634

je hais les spams, votre adresse ne sera jamais cédée ni revendue à un tiers
Recherches utilisées pour trouver cet articlemon fils refuse de travailler à l\école

Laissez un commentaire