Les troubles du comportement, est-ce normal?

Aujourd’hui, je réponds à la question d’un de mes lecteurs qui me demande si c’est normal, son enfant de 3 ans qui mord ses parents et grands-parents, tape tout le monde, jette sa nourriture par terre, renverse son verre d’eau sur lui, met ses doigts dedans, et fait des bêtises à longueur de journée?

La réponse est non, ce n’est pas normal!

Ce que j’observe autour de moi, c’est la tendance à dire: mon enfant est hyperactif ou est TDAh, c’est une maladie ou un handicap, c’est dur mais je n’ai aucune prise là-dessus.

Autrement dit, je suis victime de mon enfant TDAh, je n’ai ni responsabilité ni pouvoir par rapport à ça.

Et là, je réponds: vous avez votre responsabilité et le pouvoir de changer les choses!

Dans le TDAh, il y a différents degrés. Cela va de l’enfant pas facile à vivre à l’enfant épuisant à vivre. Certains sont surtout dans la lune, peu confiants et ont du mal à l’école alors que d’autres ne tiennent pas en place une minute sans faire de bêtises.

 

aider l'enfant TDAhPhoto de Madalinlonut-pixabay

L’importance des limites

L’autre jour, j’avais un nouvel élève TDAh et je remarque qu’ à chaque premier cours avec un enfant TDAh, c’est pareil, l’enfant teste les limites de l’adulte. Bien plus qu’un autre enfant.

Et là, notre réaction est capitale , si nous nous laissons déstabiliser ou marcher sur les pieds, c’est cuit. L’enfant sait que quelque part, il a le pouvoir sur vous, le pouvoir de vous agacer, vous fatiguer, vous faire sortir de vos gonds… Ce que j’ai vécu avec mes premiers élèves TDAh il y a une quinzaine d’années.

A présent, dès que l’enfant dépasse la limite de ce qui est acceptable pour moi en terme de respect, je le recadre immédiatement de manière ferme et bienveillante.

Pour en revenir à ce nouvel élève TDAh  que j’ai dû recadrer au premier cours, non seulement, il n’a plus essayé de dépasser les limites lors des cours suivants mais il est à présent un de mes élèves les plus motivés! Il travaille tous les jours, les parents sont eux-mêmes surpris d’un tel enthousiasme de sa part alors qu’avec son professeur précédent, ça ne s’était pas bien passé.

L’enfant TDAh a besoin de savoir qu’il peut s’appuyer sur vous, que vous êtes solide, ancré, bien dans votre peau et aimant.

Si ce n’est pas votre cas, je vous encourage vraiment à vous faire aider pour devenir cette personne sur laquelle votre enfant TDAh pourra s’appuyer. Que ce soit par un coach, un thérapeute, ou des formations qui vous apprennent à mieux vous écouter et écouter l’autre, mieux communiquer et mieux comprendre le monde de l’autre.

 

L’importance d’une alimentation saine

Une autre chose que j’observe aussi chez les enfants TDAh, ce sont des symptômes liés à l’intoxication. Intoxiqué par les vaccins, pesticides, édulcorants, additifs, médicaments, les allergisants tels que le lait ou le gluten…

Comme symptômes, il y a notamment

– des états inflammatoires chroniques comme la sinusite, le nez bouché, la toux, des problèmes de peau, d’asthme …

– la peau très blanche

– un excès de salive: des lèvres trop humides ou une tendance à baver

– la mauvaise humeur, l’apathie

– les colères excessives

Beaucoup de troubles mentaux tels que la bipolarité, l’autisme, le TDAh, les troubles dys., la schizophrénie, l’anorexie… sont liés à une flore intestinale défaillante et un foie surchargé.

Saviez-vous que les sodas par exemple contiennent souvent de l’aspartame sans même que ce soit indiqué clairement sur l’étiquette. Or, l’aspartame a la faculté de détruire la flore intestinale. Ce qui a pour conséquence que la flore n’est plus suffisamment capable de faire barrière à certaines molécules. Du coup, ces molécules passent dans le sang et intoxiquent tout l’organisme dont le cerveau. Et ce n’est qu’un exemple, la liste de tous les ingrédients qui fragilisent ou détruisent la flore intestinale est longue!

Les pires sont les produits transformés que l’on trouve dans la plupart de nos supermarchés! En se tournant vers les produits frais, bios, artisanaux, on limite déjà les dégâts;

Là aussi, si vous avez l’impression que c’est impossible pour vous de changer vos habitudes alimentaires, faites-vous aider! Que ce soit par un nutrithérapeute, des livres  ou des formations.

Déjà, en remplaçant les produits de base tels que les sucres raffinés, les graisses raffinées, les féculents industriels et le lait de vache par des aliments moins toxiques, cela peut déjà faire une grande différence sur la santé physique et mentale de votre enfant TDAh.

Si vous ne l’avez pas encore fait, recevez mes livres gratuits ci-dessous pour en savoir plus.

 

Vous souhaitez vivre plus zen avec votre enfant TDAh ?

Découvrez les clés indispensables à son épanouissement

en téléchargeant gratuitement mes livres

    "  7 conseils pour vivre sereinement avec votre enfant TDAh"

"Quelle école pour nos enfants TDAh?paperbackstack_550x498(1)binderlayingopen_550x634

je hais les spams, votre adresse ne sera jamais cédée ni revendue à un tiers

 

En conclusion

Vivre plus zen avec un enfant TDAh, c’est possible!

ça commence par la décision de vouloir changer les choses, se former, remettre notre alimentation en question et nous remettre en question.

 

Recherches utilisées pour trouver cet articlenez bouche tdah

Laissez un commentaire