Les 5 facteurs favorisant les troubles du déficit de l’attention

Classé dans : l'aider | 12

Même s’il ne sert à rien de culpabiliser les parents d’enfants TDAh sur le mauvais comportement de leur enfant, de plus en plus de scientifiques s’accordent sur le fait que certains facteurs favorisent les troubles du TDAh. En voici les 5 principaux:

– les additifs alimentaires (colorants, édulcorants, conservateurs)

– les allergisants

– les sucres raffinés

– le manque de sommeil

– certaines carences alimentaires

 

Jean-Jacques  Crèvecoeur le dit bien aussi:

Le système digestif et le système nerveux sont beaucoup plus intimement reliés qu’on ne le pense habituellement et qu’on ne l’enseigne aux médecins.

C’est comme si l’alimentation avait le pouvoir de parasiter jusqu’au fonctionnement même de notre cerveau et de notre système nerveux;
Autrement dit, plus nous ingérons via notre alimentation des toxines, des additifs, des colorants, des pesticides, des hormones, des nitrates, des métaux lourds, plus les facultés naturelles de notre cerveau et de notre système nerveux en sont affectés.

 

Le TDAh ne doit pas être une excuse

Ni une fatalité. Tomber dans le rôle de victime ne rendra pas service à l’enfant, ni à son entourage. Par contre, là où nous pouvons changer et améliorer les choses, agissons!

Cela demande des efforts et des remises en question au niveau de son environnement et de son alimentation. mais c’est possible!

 

Les facteurs favorisant le TDAh

Les additifs alimentaires

Les additifs alimentaires, nous les retrouvons dans tous les aliments “transformés”, c’est-à-dire les aliments qui ont subi des modifications, des cuissons…  comme on trouve en grande majorité dans nos magasins actuels.

Ces additifs sont employés pour une meilleure conservation, pour améliorer le goût, comme émulsifiant aussi.A petite dose, les effets négatifs sont gérables mais le problème, c’est l’excès . Et à l’heure actuelle, nos enfants en consomment de plus en plus, c’est effrayant!

Autrement dit, plus votre enfant mangera des aliments frais, bios et cuisinés par vos soins, moins il aura de risques de sur-consommer ce type de produits intoxicants.

 

Non aux additifs alimentairesCredit photo: Szasz Fabian Erika-fotolia.com

Les allergisants

Le plus impactant pour les TDAh est le gluten. Il bloque le bon fonctionnement du cerveau frontal, celui lié à la concentration et la mémorisation.

Heureusement, il existe des farines, des pâtes et des biscuits sans gluten. Ce sont généralement des mélanges de farine de riz, châtaigne, sarrasin, maïs . Elles sont plus chères mais étant riche et moins goûteuse, nous en mangeons moins.

L’autre allergisant le plus connu est le lactose et la protéine de lait de vache. Son impact se situe plutôt au niveau des perturbations intestinales ainsi que les organes liés à l’intestin, à savoir les poumons et la peau.

farine sans gluten non allergisanteCredit photo: Cataliseur30-Fotolia.com

Les sucres raffinés

Nous retrouvons les sucres raffinés essentiellement dans les produits industriels; à l’état naturel, comme dans les fruits, le sucre ne crée pas du tout les effets néfastes du TDAh.

L’alternative, c’est en bio, non seulement nous trouvons  des sucres non raffinés mais en plus, ils sont riches en vitamines et minéraux (à condition de ne pas les cuire à trop haute température). Par exemple: le rapadura  le sucre de fleur de coco, le miel et la mélasse .

 

sucre non raffinéCredit photo: Elena Schweitzer-Fotolia.com

Le manque de sommeil

Chacun a déjà expérimenté les méfaits du manque de sommeil, cela rend irritable, distrait, nerveux. Et malheureusement, le manque de sommeil est un véritable fléau. La plupart des personnes, enfants y compris, ne dorment plus assez ou n’ont plus un sommeil réparateur;

Mais saviez-vous qu’une des causes principales est la pollution électromagnétique? (Wi-Fi, téléphone portable…), elle fait baisser le taux de mélatonine et augment l’hormone de stress. A ce suje , je vous invite à lire un de mes précédents article:  Les enfants TDAh, des enfants en surtension

Les autres causes sont les excitants tels que les sucres raffinés, phosphates ou une alimentation trop riche qui sature notre organisme et ne lui permet plus de se régénérer correctement la nuit.

 

manque de sommeil: véritable fléauCredit photo: mariesasha-Fotolia.com

Les carences alimentaires

Lors de bilan de santé, on retrouve presque toujours chez les enfants TDAh  des carences.

Essentiellement en magnésium, ou en fer, ou en Oméga 3 ou en vitamine B6. Soit qu’ils n’ont pas les nutriments nécessaires dans leur alimentation  ou ils ont un problème d’assimilation. Le stress, une dysbiose intestinale ou l’excès de sucre sont les causes les plus courantes.

Mais pour une complémentation, prudence, il faut un véritable suivi de médecin pour cela car, un complément en Fer par exemple peut créer une carence en chrome. Toute complémentation ne peut être prise à la légère, aussi naturelle qu’elle soit;

Il est aussi indispensable de consulter un médecin qui tienne compte de l’enfant dans son entièreté, et non uniquement pour traiter un problème spécifique comme l’on voit généralement dans la médecine classique.

 

carences alimentaires chez le TDAh

Credit photo: Unclesam- Fotolia.com

En conclusion

Pour les accros au pain blanc tartiné au Nutella avec un grand verre de lait, les accros aux sodas, bonbons & cie et les accros au fast-food, c’est le cocktail idéal pour en faire un vrai TDAh infernal et épuisant.

Mais tout est question

– de prise de conscience. C’est la première étape vers une possibilité de changement. A condition de prendre les informations au sérieux et ne pas uniquement les considérer comme des effets de mode (comme j’ai déjà entendu…)

– de dosage. Je le vois chez mon fils, un bonbon ne va pas faire la différence. Par contre un paquet entier comme il a reçu l’autre jour à l’école lors de la St Nicolas, il a littéralement pété un câble et s’est retrouvé privé de récréation durant toute la semaine.

– d’habitude. D’abord trouver les bons substituts, les bons aliments, puis les introduire petit à petit. Par exemple, des sushis à la place des pâtes, des oeufs à la place du pain-choco…

de volonté. l’idéal serait de trouver une personne qui a déjà changé ses mauvaises habitudes et qui peut vous soutenir et vous donner plein d’idées. Ou lisez des livres sur le sujet. Plus l’on est conscient et convaincu en tant que parent, de l’impact de ces facteurs, plus il nous sera facile de modifier notre mode de vie.

 

Si vous souhaitez aller plus loin, notamment pour découvrir comment détoxiner votre enfant, je vous propose de télécharger gratuitement mon e-book “les 7 conseils pour vivre zen avec votre enfant TDAh ci-dessous, il suffit de laisser simplement votre prénom et votre email, et je vous l’envoie directement.

 

Et vous, avez-vous déjà testé la suppression de ces facteurs avec votre enfant TDAh ?

Merci de partager votre témoignage dans les commentaires ci-dessous ou de partager cet article aux personnes concernées!

Vous souhaitez vivre plus zen avec votre enfant TDAh ?

Découvrez les clés indispensables à son épanouissement

en téléchargeant gratuitement mes livres

    "  7 conseils pour vivre sereinement avec votre enfant TDAh"

"Quelle école pour nos enfants TDAh?paperbackstack_550x498(1)binderlayingopen_550x634

je hais les spams, votre adresse ne sera jamais cédée ni revendue à un tiers
Recherches utilisées pour trouver cet articleadditifs alimentaires favorisant le tda,coussin de lait ou eau tdah,facteurs favorisants l\uatisme,Hyperactivité et lait de vache,TDAH gluten

12 Responses

  1. Ma fille n’est pas dans l’immédiat hyperactive (elle n’a que 2 ans) mais je m’intéresse à ce problème car j’ai bien l’impression qu’elle pourrait finir par l’être à cause de l’alimentation. J’ai pour ma part découvert avant de tomber enceinte que mon corps réagissait mal au « gluten » et aux produits laitiers, et ma fille a donc eu depuis sa naissance une alimentation principalement sans (elle est allaitée). Les quelques mois où elle a mangé (assez peu) des 2 ont mal finis et les changements de comportement et d’évolution que j’ai remarqué à l’arrêt de ces aliments m’ont persuadés qu’elle aussi à un problème… Seulement voilà, si mon compagnon veut bien qu’elle ne mange pas de « gluten » à la maison, il ne veut pas risquer des carences en la privant de produits laitiers (je ne souhaite pas non plus qu’elle soit carencée bien sûr). Nous lui en redonnons donc depuis plus d’un mois et je suis persuadée que son comportement en est différent, malheureusement pas dans le bon sens. A défaut de supprimer les produits laitiers je vais donc tenter de la supplémenter pour l’aider, dans l’immédiat je pense aussi que l’allaitement l’aide en partie, je ne sais pas ce que ça donnera une fois celui-ci terminé. Chez nous aucun additifs alimentaires en tout cas, et très peu voir pas du tout de sucre raffiné également donc ce ne peut pas être leur faute.

    Je met le « gluten » entre guillemets car j’ai pour ma part beaucoup remplacé par du maïs avant d’avoir justement a priori constaté sur ma fille que ça ne lui réussissait pas, je l’ai alors également supprimé de mon alimentation et même si je n’ai pas constaté de symptômes particulier à son ingestion je suis quasiment persuadé que cet aliment était un problème pour moi aussi.

  2. Il est vrai que c’est toute une recherche personnelle pour trouver les aliments qui nous conviennent le mieux, cela demande d’être vraiment à l’écoute de son corps.
    Si vous ne souhaitez pas supprimer le lait de vache, privilégiez au moins le lait biologique provenant de vaches qui ont vécu dans des prairies et ont bénéficié du soleil! Sinon, il existe des laits végétaux enrichis en calcium, généralement, les enfants aiment. et la consommation de poudre d’amandes à la place du froment dans les desserts.

  3. léah tommbener

    Mon fils diagnostiqué Deficit d’attention avec hyper activité, est en 2 eme année primaire . l`école me met de la pression pour le médicamenter . son enseignante me dit qu’il ne fout rien en classe pas capable de s’asseoir et de travailler . Ça fait 02 mois qu’on la mis au régime sans gluten et sans lactose , moi je vois une belle amélioration de point de vu calligraphie et mémorisation mais son enseignante me dit qu’il ne fait rien et du coup elle ne voit pas ses efforts .par ailleurs j’ai effectué des analyses pour ses urines(acides organiques) et la on a trouvé qu’il avait une grande quantité d’acide hippurique 06 fois plus que la norme . donc on suppose qu’il a un problème de bactéries et levures qui libèrent des toxines qui passent à travers le sang et perturbe son comportement .il est sous régime sans gluten sans lactose sans amidon et sans sucre . je craque je ne sais plus quoi lui donner à manger….à suivre y a t il des témoignages pour ce genre d’analyses .Merci

    • Claudie Simoncelli

      Bonjour, nous sommes les parents d’un petit garçon de 4 ans qui a beaucoup de sautes d’humeur, qui ne tient pas en place, qui a lui aussi, déjà eu une mauvaise expérience scolaire, catalogué comme enfant impoli, méchant et autiste (alors qu’il ne l’est pas). Il est actuellement sous magnésium mais si nous arrêtons le traitement, sa capacité de concentration et son sommeil s’en trouvent à nouveau altérés. Il n’a pas été diagnostiqué TDAH mais il en a plusieurs symptômes. Il est actuellement sous regime sans gluten et sans lait de vache mais à souvent des pics d’hyperactivite lorsqu’il a faim ou lorsqu’il vient de manger, des troubles de l’humeur et d’ anxiété. Il y a qqs semaines, j’ai assisté à un congrès sur les médecines naturelles et plus particulièrement à une présentation du docteur Natasha Mcbride, auteur du livre GAPS sur le syndrome enteropsychologique. https://www.nutrition-holistique.ch/regime_gaps.html#.WA2IPRnRbqA .
      Elle y explique qu’elle a soigné son enfant de l’autisme grâce au régime GAPS. Elle a dans sa clinique de Cambridge, Uk, d’excellents résultats aussi sur l’hyperactivite, TDAH etc… Il vient d’être traduit en français. Je n’ai plus d’espoir et me refuse aux solutions médicamenteuses. Je vais essayer ce régime pour mon fils. Je vous invite à le lire.

  4. Je donne des références à ce sujet dans cet article: http://www.mon-enfant-hyperactif.com/podcast-interview-du-dr-chantal-van-winckel/
    Vous y trouverez toutes les explications liées à ces problèmes de santé ainsi bon nombre de recettes.
    Bon courage!

  5. Merci pour votre réponse, nous mangeons effectivement déjà à quasi 100% bio, le yaourt qu’elle mange y compris mais ça n’empêche pas le problème, j’ai tenté également des yaourt au lait de brebis (on nous dit que le lait de vache serait pire que les autres) et je n’ai vu aucun mieux, voir du pire.
    Je pense que si une personne évite les aliments qui lui posent problème elle ne risque a priori pas de manquer de calcium par contre il y a des erreurs à ne pas faire c’est sûr. J’ai cette alimentation sans lait ni gluten depuis 3 ans (et ai été enceinte puis allaitante) et j’ai fait face à des soucis dentaires l’an dernier (émail qui s’effritait plus ou moins vite), après multiples recherches j’ai a priori stoppé le problème en faisant attention à manger des graisses saturées notamment (dont le chocolat, riche en phosphore également, utile pour les os/dent), les vitamines liposolubles (A, D, E, K) et suffisamment de minéraux mais dans l’immédiat je n’ai fait que rajouter un peu de persil dans ma salade du midi donc le calcium ne me semble pas être tellement un soucis lorsque notre corps n’est pas perturbé par des intolérances alimentaires.

  6. Le jus de légumes frais est aussi une bonne solution. Il permet d’absorber une quantité importante de vitamines et minéraux sans les inconvénients des fibres. En plus, il détoxine l’organisme.

  7. Bonjour,
    Étudiante en naturopathie, je souhaite faire mon memoire de fins d’etudes sur le TDAH et l’accompagnement par la naturopathie.
    Il s’agit d’un trouble de plus en plus diagnostiqué avec des parents souvent désarmés à qui l’on peut proposer un traitement médical avec tout le protocole qui convient, plus suivi psy, orthophoniste…..
    Je souhaiterai de mon côté en complementarite et non en remplacement, m’adresser justement aux parents désirant ou ayant déjà inclut une hygiène de vie particulière via l’alimentation, les activités, le contact à la nature et autres possibilités.

    En attente de vous lire.

  8. Bonjour,
    je ne suis pas concernée par le problème, je pense donc que vous le maîtrisez mieux que moi. Cependant, ayant entendu parler du livre « Perdus sans la nature » de François Cardinal (http://livre.fnac.com/a3240841/Francois-Cardinal-Perdus-sans-la-nature), j’ai pu entendre que le contact avec la nature avait un effet important sur le comportement et en particulier la concentration (d’après lui, une balade en forêt de 20 minutes pourrait faire autant d’effet qu’un cachet de Ritaline) : ajouteriez-vous, vous aussi, « un environnement trop urbanisé et technologisé » comme facteur favorisant, ou bien n’avez-vous pas pu l’observer par vous-même ?

  9. Ce que j’ai pu observer par moi-même, c’est que dans n’importe quelle ville où je suis, j’ai besoin d’aller dans les parcs ou les bois pour me ressourcer, ou au contact d’un lac ou un fleuve… . C’est surtout une question de bien-être.

  10. Claudie Simoncelli

    Bonjour, nous sommes les parents d’un petit garçon de 4 ans qui a beaucoup de sautes d’humeur, qui ne tient pas en place, qui a lui aussi, déjà eu une mauvaise expérience scolaire, catalogué comme enfant impoli, méchant et autiste (alors qu’il ne l’est pas). Il est actuellement sous magnésium mais si nous arrêtons le traitement, sa capacité de concentration et son sommeil s’en trouvent à nouveau altérés. Il n’a pas été diagnostiqué TDAH mais il en a plusieurs symptômes. Il est actuellement sous regime sans gluten et sans lait de vache mais à souvent des pics d’hyperactivite lorsqu’il a faim ou lorsqu’il vient de manger, des troubles de l’humeur et d’ anxiété. Il y a qqs semaines, j’ai assisté à un congrès sur les médecines naturelles et plus particulièrement à une présentation du docteur Natasha Mcbride, auteur du livre GAPS sur le syndrome enteropsychologique. https://www.nutrition-holistique.ch/regime_gaps.html#.WA2IPRnRbqA .
    Elle y explique qu’elle a soigné son enfant de l’autisme grâce au régime GAPS. Elle a dans sa clinique de Cambridge, Uk, d’excellents résultats aussi sur l’hyperactivite, TDAH etc… Il vient d’être traduit en français. Je n’ai plus d’espoir et me refuse aux solutions médicamenteuses. Je vais essayer ce régime pour mon fils. Je vous invite à le lire.

  11. Merci, Natacha Campbell est une grande source d’inspiration pour moi, son livre nous a vraiment aidés à améliorer notre santé.
    2 articles y sont consacrés:
    http://www.mon-enfant-hyperactif.com/podcast-interview-du-dr-chantal-van-winckel/
    http://www.mon-enfant-hyperactif.com/bilan-de-notre-defi-manger-mieux/

Laissez un commentaire