Comment faire face à l’opposition de l’enfant sereinement?

L’opposition, vous connaissez ?

Personnellement, c’est mon quotidien avec mon fils.

Pour certaines choses, face à son refus, je lâche prise mais pour d’autres c’est plus difficile, parce que cela me renvoie soit à mes peurs, soit à mes valeurs ou mes croyances, et là , cela me challenge.

Dans notre société, ces enfants en opposition quasi permanente face à l’autorité sont catalogués de problématique mais est-ce forcément eux le problème ou ils viennent nous titiller sur ce qui serait bon de remettre en  question?

 

opposition

Exemple 1:  mon fils refusait de porter un manteau ou une veste

Il a beaucoup grandi cette année; il devait s’en acheter un mais même après avoir fait le tour de ses magasins préférés, rien à faire, il ne voulait pas de manteau ni de veste.

J’étais challengée car cela me revoyait à mes peurs qu’il ait froid, qu’il tombe malade et que ça dégénère en pneumonie,et éventuellement d’être taxée de “mauvaise mère“ au regard des autres.

Mais en regardant les bénéfices à ne pas mettre de manteau, ça a changé ma vision des choses.

Comme bénéfice, Mon fils peut

–  développer une plus grande  résistance au froid

– expérimenter le fait d’avoir froid et les conséquence qui en découlent même si ce n’est pas confortable

– trouver d’autres solutions pour avoir chaud

ou peut-être aussi

– développer de la compassion pour les sans-abris

 

En voyant ces bénéfices, je ne savais plus ce qui est vraiment bon pour lui.

Cela ma permis d’arrêter de me faire du souci pour lui, d’accepter sa volonté et de lâcher mes peurs !

Et quelques jours plus tard seulement alors que j’avais validé le fait que mon fils soit sans manteau cet hiver, il est venu avec une photo de manteau sur Instagram qu’il trouvait stylé et à partir de là, il a accepté d’en acheter un au point que maintenant, il porte même son manteau la journée. "Je ne sais pas"

 

Zen avec son enfant TDAh

 

Exemple 2: mon fils refusait de manger des fruits et des légumes

Dans ce cas-ci, j’étais challengée par rapport à mes valeurs et mes croyances car pour moi, manger des fruits et légumes frais et bios au quotidien, c’est important pour la santé .

Sauf que lui s’en fout complètement et que ce qui est important pour lui, c’est le goût.

Dans cas-ci, nous avons trouvé une solution qui contente un peu chacun.

Il accepte de

– boire des jus de légumes et fruits faits maison ainsi qu’un citron dans un verre d’eau tiède le matin

– des légumes dans l’assiette mais en toute petite quantité

– prendre des compléments alimentaires

… parce que c’est très vite avalé

 

Mes 4 astuces pour bien vivre l’opposition de mon enfant

 

lâcher prise, prendre soin de soi

 

1. Voir les bénéfices à son refus, cela permet de dédramatiser les choses.

 

2. Accepter son point de vue et lâcher prise, cela permet d’ouvrir la porte à d’autres solutions ou d’autres façons de faire auxquelles je ne pensais pas tant que j’étais dans le contrôle.

 

3. Exprimer mes désirs puis lui laisser le temps et l’espace pour que l’initiative vienne de lui.

 

4. Voir les qualités cachées derrière cette opposition permanente:

– il ne se fait pas marcher sur les pieds

– Il a du tempérament: les menaces, punitions ou autres ne l’ affectent pas

– Il est du type leader plutôt que suiveur

Des qualités qui peuvent exaspérer les personnes d’autorité telles que les enseignants, parents ou éducateurs mais qui sont de véritables forces pour sa vie future.

 

Et qui sait… S’il y a une catastrophe demain, il s’adaptera peut-être plus facilement au manque de nourriture, au froid et autres changements …

 

Si cet article vous a plu, merci de le partager ou de laisser votre commentaire ci-dessous

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *